23 juillet 2017

Pierre Loti [Japoneries d'Automne] : Un Bal à Yeddo

Ah que coucou !

Yeddo, où ça se trouve ? Et bien, Yeddo ou Jeddo (anglicisme d'Edo) se trouve maintenant dans Tokyo, qui en a gardé un château (cliquez ici pour en avoir des informations touristiques), un jardin (cliquez ici pour en avoir des informations touristiques) et un musée (cliquez ici pour en avoir des informations touristiques)...

A l'occasion du 34e anniversaire de S.M. l'Empereur Mutsihito est organisée une fête "à l'occidental" au Rokou-Mekaïn où sont invités de nombreux européens, dont Pierre Loti malgré que cela ne fait que depuis 2 jours que son navire est amarré à Yokohama (cliquez ici pour avoir des renseignements actuels sur cette ville portuaire)...
Bien sûr, Pierre Loti y va mais, dès son arrivée, il montre sa déception... il est déçu par cette manifestation qui n'est qu'une réplique fade de ce qu'il voit en France... oui, comme tout grand voyageur, il veut voir "autre chose" que ce qu'il voit dans sa patrie, il veut rencontrer une autre culture que la sienne, il a soif de connaître d'autres choses, d'autres idées, un autre style de vie, et ce Japon qui se met à l'heure occidentale, ne lui plaît pas autant que cela... lui qui s'applique à en apprendre la langue, les coutumes, etc.
Malgré sa déception, il apprend quand-même certaines choses sur ce Japon qu'il veut connaître... pas autant qu'il l'aurait voulu, certes, mais quand même ;)... par exemple, une de ses cavalières accepte de corriger ses fautes... quand il gaffe en invitant à danser une dame costumée à l'ancienne (ben, oui, nouveau choc culturel oblige, il ignorait, avant d'y réfléchir, les raisons pour lesquelles cette dame allait lui refuser une danse à l'européenne), personne ne lui en veut, il est tout de suite pardonné avec un "sourire bienveillant", etc.
Bref, voici un "rapport" culturel sur une fête d'anniversaire...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

21 juillet 2017

Roisselet de Sauclière : Histoire de la Captivité, du Jugement et de l'Exécution de Louis XVI

Ah que coucou !

La réputation de Louis XVI, dans l'esprit collectif français, est celle d'un roi complètement stupide, qui ne voulait pas être roi mais serrurier, marié à une Autrichienne frivole et qui le menait par le bout du nez... et que nos ancêtres ont eu parfaitement raison de les guillotiner après un procès où la sentence avait été à majorité absolue pour la peine capitale. Nous avons appris aussi qu'ils avaient été mené à l'échafaud sous les cris de la foule parisienne... mais était-ce réellement le cas ??? et bien voici comment les événements se sont déroulés du point de vue royaliste (quand on n'assiste pas aux événements, il faut toujours écouter les 2 sons de cloche des antagonistes avec la même oreille attentive ; ensuite, on peut se faire une meilleure opinion qu'on peut changer quand on a fait un oubli, une erreur)...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Nous voyons là un autre Louis XVI, un roi courageux, aimant ses enfants, débonnaire qui souhaite que les peuples de France et de Navarre puissent être heureux tout en bénéficiants d'un système politique monarchique éclairé, conseillé par des philosophes (comme l'étaient Voltaire, Diderot, et comme l'est Malesherbes...). Nous y voyons une Marie-Antoinette en épouse aimante et mère attentive, qui, lors de l'assaut des Tuileries du 10 août 1793 tente de soutenir moralement son époux. Nous y voyons aussi la sœur du roi, Madame Elisabeth, voulant protéger sa belle-sœur en tentant de tromper les Révolutionnaires sur son identité (elle voulait qu'on la prenne pour la reine afin de mourir à la place de celle-ci). On y voit une population parisienne apeurée qui ne suit pas les Révolutionnaires - qui ne représentent qu'une infime minorité qui crie fort et n'est même pas parisienne... bref, voilà tout autre chose que ce que nous avons appris à l'école de la République...

Maintenant... comme vous êtes comme moi et que vous n'étiez pas encore nés, tout comme vos parents, grand-parents, arrière grand-parents... comment déceler le vrai du faux dans ces 2 versions si différentes ??? et bien en regardant les sources (l'auteur aussi n'avait pas assisté aux événements... mais lui, contrairement à nous, peut bénéficier encore de témoignages de personnes ayant vécu à cette époque-là).

Parmi les sources entre autres... extérieures celles-ci à cet ouvrage mais contemporaines aux événements, je vous conseille :
  • Les Testaments de Louis XVI et de Marie-Antoinette, mis en ligne sur ce blog (cliquez ici pour accéder directement sur le billet qui leur est dédié)
  • Le songe du 23 Fructidor & Il ne faut pas faire banqueroute (cliquez ici pour y accéder directement)
Nota: prochainement paraîtra sur ce blog La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices... point de vue d'un témoin non-royaliste ;)...
et là... ben... vous vous demandez si vous n'avez pas été victime de plusieurs siècles de propagande ininterrompue, d'une duperie visant à nous faire croire que Robespierre était un héros national, que la Terreur était nécessaire pour sauver la République, qu'il était vital pour la République de guillotiner Louis XVI et Marie-Antoinette, qu'ils étaient des traites à la Nation, à la République...

Sur ce, rassurez-vous, si vous êtes, comme moi, fervent adeptes aux concepts basiques de nos démocraties vous ne tomberez pas dans le piège inverse : la propagande royaliste ;) !!! tout simplement parce qu'il y a dans cet ouvrage des petits trucs qui vous alarment sur les dites-tentatives ;). Rendons à César ce qui appartient à César et toute la Vérité pourra voir le jour ! Par contre l'image de Robespierre en prend un sacré coup, surtout quand vous avez commencé à lire tous ses discours, pour éviter de tomber dans la vision qu'ont les royalistes de ce personnage... là, ses propres propos (Robespierre) sont fatals pour lui ;) et on trouve même que les royalistes ont été très sympa dans leur jugement le concernant mdrr !! Essayez (sans oublier de vous remémorer ce qui se passait à l'époque et pourquoi pas, en vous aidant aussi des annales deson  procès ;)) !!!!

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

19 juillet 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Les Gamins-Fantômes de Tacoma

Ah que coucou !

Qui, enfant, n'a jamais joué à "la guerre" ? Sauf, peut-être, les enfants qui vivent dans des pays "en guerre", nous avons tous joué "à la guerre"...
Qui, enfant, n'a jamais joué à "l'avion" ? que ce soit avec papa, maman, tonton, tata, grand-mère, grand-père ou tout seul, nous y avons tous joué aussi...
Et bien là, Richard Brautigan, nous narre un épisode de son enfance, après que les USA soient entrés en guerre... il nous narre la mise en place aussi de la propagande pro-guerre ("Souvenez-vous de Pearl Harbor") dans tous ces cerveaux d'enfant... il nous raconte les dangers à installer une telle idée chez des enfants... Il avoue le trouble qu'il ressent une fois devenu homme et adulte quand il voit des enfants joués de façon différente à ce même jeu... et appelle à l'aide pour qu'on laisse les enfants joués et qu'on les protège de ces styles de nouvelles... Oui... Laissons les enfants vivre leur vie d'enfant ! Ne les forçons pas à vivre tels des adultes miniatures pour qu'ils puissent naturellement grandir, mûrir et devenir adultes dans de bonnes conditions...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langues : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

17 juillet 2017

Pierre Loti [Japoneries d'Automne] : Kioto, la Ville sainte

Ah que coucou !

Aujourd'hui Pierre Loti nous emmène avec lui à Kyoto (cliquez ici pour accéder à une visite moderne de Kyoto), dans ce Japon qui se modernise, abandonnant ainsi un certain style de vie pour le bien ou le malheur des Japonnais - ça, c'est à nos amis nippons de nous répondre...
Oui, Pierre Loti a eu la chance de voir ce Japon se transformant... ce Japon d'entre 2 temps... ce Japon qui, en 1910, alors que les Occidentaux l'estimaient être un pays "arriéré", va battre l'armée russe... ce Japon qui était interdit, quelques années avant encore, à tous les Occidentaux... ce Japon qui nous découvre pendant que nous aussi, nous le découvrons... Oui, Pierre Loti nous narre la rencontre de nos cultures qu'aucun de nous ne connaissait ou très, très mal... Pierre Loti nous raconte là un choc culturel... celui qui mène les individus à vouloir en savoir plus sur l'autre... celui qui, parfois, énerve aussi un peu - Pierre Loti étant le premier Occidentaux que nombreux Japonnais rencontraient subissait avec bonne grâce (mêlée parfois à un peu d'énervement quand-même : sentiment normal quand on a l'impression d'être un phénomène de foire) leur curiosité bienveillante...
Bref, voici une visite de la ville que personne ne pourra plus jamais connaître...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

15 juillet 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Un Monsieur condamné à mort

Ah que coucou !

Dans ce monologue Coquelin Cadet tient le joue d'une jeune homme qui, selon ses propres propos, est "jeune, intelligent et beau"... ce qui ne l'a pas empêché d'être condamné, à la place d'un autre, pour l'assassinat d'une tante (qui lui est inconnue) une nuit de lune à qui il a coupé la mamelle gauche... Comment se fait-il que cet innocent soit condamné pour le crime d'une personne qu'il ne connaît pas, à la place d'un autre ? et bien, lisez ce monologue et vous le saurez ;) :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

13 juillet 2017

Louis XVI & Marie-Antoinette : Testaments

Ah que coucou !

Pour des raisons que tout le monde ne peut que comprendre, le testament de Louis XVI, tout comme celui de Marie-Antoinette, ne s'est pas fait selon la coutume et ils ignoraient même si leur écrit allait parvenir aux personnes concernées par leur succession...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français du 18e siècle...

Alors que le "testament" de Louis XVI a été écrit avant que Louis XVI ne connaisse la conclusion de son procès et se trouve présenté comme nous pourrions faire les nôtres aujourd'hui s'il avait mentionné des témoins qui eurent signé le dit acte avec lui ; Marie-Antoinette l'écrit en format courrier, de belle-sœur à belle-sœur (en adressant sa lettre à Mme Elizabeth, la sœur de Louis XVI).
Tout deux recommandent surtout à leur fils de ne pas venger leur mort, de rechercher les personnes qui les ont aidés/soutenus afin de les remercier et de les récompenser si possible. Ils réfutent toutes les accusations du tribunal révolutionnaire. Ils répètent leur amour pour la religion catholique, pour le peuple de France... etc.

Bonne lecture !

Petite anecdote concernant Louis XVI : le chiffre 21 dans la vie de ce roi...

21 avril 1770
Son Mariage à Vienne, envoi de l'Anneau

21 juin 1770
Fête pour le Mariage

21 janvier 1782
Fête à la Ville de Paris, pour la naissance du Dauphin

21 juin 1791
Fuite à Varennes

21 septembre 1792
Abolition de la Royauté

21 janvier 1793
Sa mort à la Place de la Révolution, ci-devant Place Louis XV,
sur un Echafaud, à dix heures vingt-cinq minutes du matin

Source :
Affichette des Six 21, anecdotes sur Louis XVI

Bisous,
@+
Sab

11 juillet 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Le Juré

Ah que coucou !

Qu'est-ce qu'un juré et comment devient-on "juré" en France ? et bien service-public.fr nous l'explique sur son site (cliquez ici pour accéder directement à la page concernée). Au temps de Feydeau (quand il a écrit ce monologue) était-ce ainsi ? Je l'ignore mais quand on lit ce monologue, on ne peut qu'en douter...

Coquelin Cadet tient ici le rôle d'un juré un peu spécial... oui, quand nous l'écoutons nous ne pouvons que constater que voici un juré qui refait, à lui tout seul, toute la législation française, et, à sa façon : il veut condamner à mort des braqueurs de bijouterie (il est lui-même "bijoutier") et relaxer des assassins... Il nous explique aussi SA façon de procéder pour se faire une opinion qu'il prétend être juste ;)... bref... pour le bien de la justice, espérons qu'aucun juré n'agisse ainsi ;).

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

9 juillet 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Le vieux Bus

Ah que coucou !

Attention ;) ! le titre de cette nouvelle étant à double-sens, l'histoire ne narre pas une histoire dans le sens qu'on l'entend ;) mdrrr !! Vous voulez comprendre pourquoi je rigole ? eh bien lisez la vous-même ;) mdrr !

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bon, soyons un peu sérieux quand-même car le sujet est assez important.

Oui, l'auteur veut ici ouvrir le dialogue au sujet des transports en commun. Dans cette Amérique des années 60 on s'attend qu'un homme, blanc, d'une trentaine d'années, ne se déplace jamais en transport en commun, pourtant... parfois... quelque soit notre âge... quand on est fiévreux, malade, mal en point, sans permis pour un laps de temps plus ou moins grand, il arrive que... on n'ait pas d'autre choix que d'utiliser les transports en commun (qu'on est heureux de trouver dans ces cas-là). Ils sont donc utiles à la société, qu'on habite dans une grande agglomération ou dans les petits villages reculés qui ne bénéficient nullement (en plus) de commerces de proximité. Oui, dans la France du début du XXIe siècle, les législateurs français (pour remercier pour les différents pots de vin versés par les entreprises de l'automobile) préfèrent ainsi mettre en danger la population française en l'obligeant à prendre la route avec son véhicule quand l'état physique / mental du conducteur n'est pas suffisant à assurer les bons réflexes au bon moment (conduire avec de la fièvre pour aller chez le docteur, par exemple, il n'y a là rien de plus dangereux et pour le conducteur et pour tous les autres qui se trouvent sur son chemin !)... et ce danger supplémentaire, pour quel motif ?? parce que, soi-disant, un service qu'on prétend "public" n'assure plus ou très, très, très mal le transport des individus d'un endroit X à un point Z ! prétexte favori de cette aberration : "ligne non-rentable" alors que cela ne dérange nullement les gouvernements successifs de dilapider NOTRE argent pour des choses plus futiles que NOTRE sécurité et NOTRE liberté de mouvements !!! et cela : quelque soit notre âge, notre état de santé, notre état de vision à un moment T (qu'on ne vienne pas nous affirmer qu'une personne fiévreuse, obligée d'utiliser son véhicule pour aller chez son médecin afin d'avoir son arrêt maladie obligatoire à fournir dès le premier jour d'absence à son employeur, a toute sa faculté de vision, a de bons réflexes alors qu'elle ne les a pas pour aller travailler !!! Celui qui le prétendrait serait 1 : le pire de tous les abrutis, 2 : si dangereux qu'il faudrait TOUT DE SUITE lui supprimer son permis de conduire parce qu'il ignore comment évaluer correctement une situation potentiellement dangereuse !). En plus, si les transports en commun étaient correctement gérés (aussi bien financièrement que dans sa programmation des horaires... oui, ça aussi ça aide bien à améliorer la rentabilité d'une ligne ;)... moins de véhicule circulerait sur les routes => moins de risque d'accident => moins de morts, avec, en plus : moins de pollution - mais encore faudrait-il, pour ça, que ceux qui décident des horaires s'interrogent d'abord pour savoir quand la majorité des usagers en ont réellement besoin !!! En plus un bonus non-négligeable : moins de chômage dans le secteur des transports ;)... et aussi dans les entreprises automobiles qui fabriquent aussi, il ne faut pas l'oublier, des cars ;)... donc l'argument "augmentation du chômage" pour expliquer qu'on oblige les Français à acheter des voitures est... totalement CON ! surtout quand, en plus, on s'applique à appauvrir la population qui peut de moins en moins entretenir ses véhicules (qui deviennent alors de plus en plus dangereux) et/ou à en acheter un neuf !!! Tout ceci démontre bien la double-connerie (voir la triple ou plus) des législateurs français corrompus !

Bisous,
@+
Sab, le 5 janvier 2017

7 juillet 2017

Monument d'anecdote immortelle sur le Roi Louis XVI, d'honorable et éternelle mémoire

Ah que coucou !

A la lecture de ce texte nous comprenons pour quels motifs son auteur n'est pas mentionné ;)... déjà, la date de 1793 où il devenait de plus en plus difficile d'émettre des opinions qui contrariaient Robespierre (même si celui-ci n'était pas encore au sommet de sa puissance) ; ensuite cet éloge de Louis XVI n'est pas pour plaire aux mœurs obligées de l'époque...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français du 18e siècle

Oui... et je suis quasi sûre qu'en cette période-là, même les habitants de Paris ont dû l'apprécier "doublement" ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

5 juillet 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Tout à Brown-Séquard!...

Ah que coucou !

Brown-Séquard est un savant qui a inventé un traitement pour rajeunir... et c'est Coquelin Cadet (lui, âgé de 98 ans et qui n'en paraît que 28 !) qui nous narre son expérience... et il n'est pas le seul à s'être fait rajeunir ;)... un certain ex-Président de la République française a subi le même traitement à base d'organe noble de lapin, un certain Jules Grévy... justement, Brown-Séquard les présente... Ils se lient d'amitié et... et... et quoi ? La suite ? à vous de lire ;) !

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !
Bisous,
@+
Sab

3 juillet 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Besoin de Jardin

Ah que coucou !

Malgré que cette nouvelle soit trop courte pour être présentée sans plagier l'auteur (ce que je ne vais pas faire), j'ai décidé de la mettre en téléchargement et non en lecture sur cet article. Pourquoi ? Parce que je veux, avant que vous ne la lisiez, vous avertir d'une petite chose, ma foi, fort anodine pour les lecteurs qui n'ont jamais assez de texte à lire, mais fort importante pour les autres...

Ceux qui ont une grande habitude de la lecture vont tout de suite s'apercevoir qu'il s'agit là d'un texte à plusieurs "degrés" de lecture... la lecture "au premier degré" de ce texte est assez révoltante, surtout quand on milite pour la protection des animaux ; tandis que quand on creuse le texte (sans s'en apercevoir réellement pour les lecteurs non-stop ;)) et qu'on aborde le dit-texte avec une autre approche donc, on s'aperçoit qu'il ne s'agit là nullement d'une narration sur le martyre d'un animal mais une complète moquerie à l'encontre de ceux qui le martyrisent (cf la chute où ils sont traités de ce qu'ils sont : de "cons parfaits").

Maintenant, je peux vous le donner à lire ;) :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

1 juillet 2017

Le Songe du 23 fructidor & Il ne s'agit pas de faire banqueroute

Ah que coucou !

D'abord je regrette qu'il n'y ait plus, à la date à laquelle je prépare ce billet, des jours de libre avant les élections présidentielles 2017 pour y glisser ce court texte qui, malgré avoir été écrit en l'An III de la République française propose encore d'excellentes solutions aux problèmes que traverse la France aujourd'hui ("l'Histoire est un éternel recommencement" et en voici encore une nouvelle preuve). L'auteur préconise des solutions simples pour résoudre d'énormes problèmes liés à la Révolution française : chute de l'économie nationale, fuite des capitaux vers l'étranger, augmentation de la dette publique, politiciens stupides et corrompus, etc.

Ensuite vous constatez que je n'ai pas nommé l'auteur. Pourquoi ? Allez, faites appel à vos résidus de vos souvenirs de l'Histoire de France... An III (= 1794), ça vous dit quoi ? La France, au moment de la diffusion de ce texte, vivait encore ce que nous avons surnommé plus tard : la Terreur ! et c'était très mortel, à cette époque, de dire aux dirigeants qu'ils étaient corrompus et débiles... il y en a qui sont passés devant le tribunal révolutionnaire avant d'être expédiés à la guillotine pour beaucoup moins que ça...
Toutefois, en lisant l'anecdote du "Songe du 23 fructidor" le lecteur peut estimer que son auteur est un certain député de l'Hérault nommé Pierre-Joseph Cambon...

 accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français du 18e siècle


Oui, il s'agit là, dans ces quelques pages, de deux textes. Le premier est un songe dans lequel Socrate veut faire comprendre au rêveur que les décrets pour lesquels il se prépare à voter pour sont totalement idiots... Socrate y parvient-il ? On peut estimer que oui... même si le rêveur affirme qu'il va voter pour les dits-décrets car il a peur pour sa survie...
Dans le second l'auteur se bat pour que la France se sorte de ses ennuis d'après-Révolution en défendant, non pas ses intérêts personnels mais en défendant TOUS les Français ! qu'ils soient riches ou pauvres ! Rentiers, salariés, commerçants, etc. Il ose remettre aussi les "pendules à l'heure" comme quoi ce n'est pas à un salarié français de payer et d'être endetté parce que les dirigeants français n'ont pas su gérer correctement les deniers de l'Etat et les dilapident car ils ignorent la valeur réelle de l'argent, et que ce n'est nullement en dévaluant la monnaie qu'on paie ses dettes (!!! perso, moi aussi je pense qu'on les augmente... mais bon, quand des imbéciles qu'on écoute parce qu'ils sortent de l'ENA affirment de telles inepties, il est difficile de faire comprendre un concept économique si simple à ceux qui estiment qu'ils détiennent la science infuse ;)... en tout cas, c'est bien en écoutant P-J Cambon que la France s'est sortie de ces ennuies-là :)... car s'ils avaient écouté ceux qui préconisent une dévaluation de la monnaie par exemple, nous n'aurions jamais connu, en France, le développement économique que nous avons eu...) etc.

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

29 juin 2017

Georges Feydeau [Les Monologues] : Les Enfants

Ah que coucou !

Les Enfants, à quoi ça sert ? Nombreux sont ceux qui n'en voient que les inconvénients, les enquiquinements, les dépenses, etc. Pourtant, dans nos sociétés, prétendues modernes, nous continuons à en avoir... Pourquoi ? Et bien Georges Feydeau, à travers la bouche d'Ainé Coquelin (de la Comédie-Française) nous propose une réponse à cette question dans le monologue suivant :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Partageons-nous ou pas cette réponse, là, ça n'engage que nous et notre conscience ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

27 juin 2017

Richard Brautigan [La Vengeance de la Pelouse] : Le joli bureau

Ah que coucou !

Voici la preuve que Richard Brautigan et moi n'avons pas la même définition de la beauté ;)... ben oui, lui étant de sexe masculin, il est plus attiré par les femmes que moi, qui suis de sexe féminin ;)... de plus, la notion de beauté étant personnelle - ce que je trouve beau je suis sûre que certain d'entre vous le trouve moche - certain de sexe masculin risque de ne pas le trouver joli, ce bureau ;) mdrrr !! bref, à vous de voir si vous avez la même conception de la beauté que Richard Brautigan ;) :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

25 juin 2017

Charles-Augustin Sainte-Beuve [Portraits littéraires] : Boileau & Fontaine de Boileau

Ah que coucou !

Faire une critique littéraire sur Boileau, voilà ce qui semble bien compliqué à faire pour Charles-Augustin Sainte-Beuve... En effet, il s'y est pris à plusieurs reprises et c'est la version corrigée et retouchée de 1843 que l'éditeur des Portraits littéraires nous propose :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Pourquoi est-ce si compliqué ? Parce qu'après plus d'un siècle après la mort de Boileau, les polémiques à son sujet font partie encore de l'actualité littéraire... et qu'on ignore donc comment qualifier l'œuvre complète de Boileau... et c'est pour cela que Charles-Augustin Sainte-Beuve, après sa première édition de la critique sur l'œuvre de Boileau, se trouve dans "l'obligation" de s'en expliquer par les quelques vers que compose son poème : La Fontaine de Boileau, que vous trouverez à la suite de la première édition de la dite-critique critiquée, qui, malgré que ces vers soient dédiés à Mme la Comtesse de Molé sont adressés à M. Despréaux et à son groupe ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

23 juin 2017

Georges Feydeau [Monologues] : L'Homme Intègre

Ah que coucou !

Dans ces 2 courtes pages un jeune homme, interprété par Coquelin Cadet, nous explique ce que signifie : la Justice !! oui, oui... lui prétend être un homme juste et aimer la justice, au contraire de ses interlocuteurs ;) mdrr !!

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

21 juin 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Hommage à la Y.M.C.A. de San Francisco

Ah que coucou !

La Y.M.C.A. est une association américaine caritative, née au Royaume-Uni au 19e siècle, qui milite pour le développement de la jeunesse, un meilleur style de vie et mener des projets de vie plus responsables. Plus d'informations directement sur leur site en cliquant ici. De cette association Richard Brautigan en a certainement eu besoin à ses débuts, lorsqu'il vivait dans la misère ou alors ensuite, quand..., si... toutefois il ne parle pas ici de sa propre expérience personnelle : il fait de l'extrapolation afin de montrer au lecteur en quoi cette association est utile... bref, comme le titre l'indique, il s'agit d'un hommage ;)...
De cette misère financière, il n'en parle pas... il parle de cette misère psychologique dont certaines personnes souffrent. Certains souffrent à cause de leur dépendance à l'alcool, d'autre, de leur dépendance à la drogue, d'autre à la cigarette, d'autre souffre à cause de leur fanatisme... et ce sont ces derniers que Richard Brautigan décide de mettre ici en scène, car nous n'y pensons pas souvent, à ceux-là qui vivent et font vivre souvent un calvaire à leur entourage...

Le personnage unique de cette nouvelle est un véritable amoureux de la poésie... il adore tant la poésie qu'il veut que la poésie soit la seule et unique chose dans sa vie. Tout doit être "poésie", et exclusivement "poésie". La "poésie" doit diriger sa vie... de ce fait, il décide de changer toute la plomberie de sa maison pour y mettre de la poésie à la place... une fois les transformations terminées, il décide de prendre un bain dans la poésie et... problème... il décide ensuite de faire la vaisselle dans de la poésie et... problème à nouveau... bref, peu à peu il s'aperçoit de son erreur et voudrait bien revenir en arrière si la poésie le laissait faire, mais... hélas pour lui comme pour tous les autres addicts, dans son cas : la poésie refuse d'abandonner la place... comment va-t-il réussir à reprendre les rênes pour mener sa vie ? et bien vous le saurez en lisant la nouvelle suivante :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

19 juin 2017

Georges Chaulet : Fantômette et la Dent du Diable

Ah que coucou !

Cela fait un petit moment que je n'avais rien proposé à lire à nos têtes blondes ;)... et bien, c'est réparé avec cette nouvelle aventure de Fantômette que je ne peux pas vous proposer en téléchargement gratuit... vous trouverez donc, après ma signature les premières pages (copie-écran) de cette aventure afin de vous faire une idée précise et de vous décider à acheter le livre...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab











17 juin 2017

Auguste Vitu : J. de Crébillon - Sa vie et ses ouvrages

Ah que coucou !

A l'heure où j'écris cet article, J. de Crébillon, comme la grande majorité d'entre nous, je ne le connais que d'après ce qu'en a dit Voltaire... et, parce qu'il ne faut jamais écouter qu'un son de cloches même si ce son là vient d'un grand artiste très intelligent qu'on adore, j'ai fini par découvrir ce second son, à savoir, ses œuvres complètes dans laquelle Auguste Vitu a écrit cette présentation de J. de Crébillon qui sert de préface aux dites œuvres...
Auguste Vitu non plus, je n'en avais jamais entendu parler avant aujourd'hui ;)...

Bon, et bien : faisons connaissance !

accessible à lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Ré-éditée en 1923, il ne s'agit pas là, contrairement à ce que nous pourrions croire, à une biographie comme nous a habitués Charles-Augustin Sainte-Beuve... En effet, Auguste Vitu n'est pas un biographe mais un journaliste... et il ne semble pas très à l'aise dans l'élaboration d'un tel travail... il se mélange un peu les pinceaux, parle plus de Voltaire et des contemporains de Crébillon que de Crébillon lui-même... présente les œuvres de Crébillon en les mixant avec celles de Corneille, Racine, Voltaire, etc. ce qui en rend la lecture un peu compliqué... surtout quand il se met à parler de Victor Hugo, d'Alexandre Dumas pour lesquels nous nous demandons ce qu'ils viennent faire là vu qu'à l'époque de Crébillon ils n'étaient pas nés encore... de plus, il montre bien qu'il a une solide culture générale mais nous nous apercevons qu'il y a de nombreuses erreurs dans la chronologie, dans les dates... j'en ai corrigé certaines, en les signalant, mais je n'ai malheureusement pas eu le temps de toutes les vérifier et de toutes les corriger... alors, un p'tit coup de main, là, ne serait pas de refus ;).

Bon... maintenant, après avoir lu la biographie de Crébillon un peu spéciale... il ne reste plus qu'à lire son œuvre... reste à savoir si je les lirais toute car, d'après notre Voltaire, c'est ;)... et je risquerais de ne pas en terminer la lecture... bref, à voir s'il va apparaître ici des œuvres de J. de Crébillon ;) !!!

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

15 juin 2017

Georges Feydeau [Monologues] : L'Homme économe

Ah que coucou !

J'ignore encore à quelle date ce billet apparaîtra sur mon blog... mais, au moment où je l'écris (le 12 novembre 2016), le gouvernement actuel est celui de l'âne public : François Hollande... et je me dis que voilà un monologue que ce gouvernement devrait lire impérativement car il explique comment faire des économies tout en évitant le gaspillage ;)... oui, la recette est même mieux que celles qu'on peut trouver sur radins.com ;) mdrrr !!

Donc Coquelin Cadet nous explique ici comment il est parvenu à devenir riche : en étant économe... si économe que ses dix enfants, mineurs et borgnes, doivent se mettre un bandeau sur leur œil qui voit afin d'éviter qu'ils ne se l'abîment... bref, il nous donne là énormément de bons plans ;) mdrr !

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne rigolade !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

13 juin 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : La Dactylo d'Ernest Hemingway

Ah que coucou !



Texte trop court pour en parler sans plagier l'auteur, vous le trouver au-dessous de ma signature.

Bisous,
@+
Sab

On dirait de la musique religieuse. Un de mes amis venait de rentrer de New York où il s’était fait taper des textes par la dactylo d’Ernest Hemingway [(1899 - 1961) Ecrivain américain qui débuta sa carrière en tant que journaliste. Prix Pulitzer en 1952. Prix Nobel de la littérature en 1954]. 


C’est un écrivain à succès, c’est pourquoi il est allé chercher ce qu’il y a de meilleur, en l’occurrence la femme qui a été la dactylo d’Ernest Hemingway. Assez pour vous couper le souffle, et vous marbrer les poumons de silence.

La dactylo d’Ernest Hemingway !

Elle est le rêve de tout jeune écrivain, avec ses mains qui ont l’air d’une harpe, et la profonde intensité de son regard, tout cela accompagné du bruit mystérieux de sa frappe.

Il l’a payée quinze dollars l’heure. Ca fait plus d’argent que n’en touche un plombier ou un électricien !

Cent vingt dollars par jour ! Une dactylo !

Il a dit qu’elle se charge de tout. Il suffit de lui remettre le manuscrit, et comme par enchantement vous avez une orthographe séduisante et parfaite, une ponctuation belle à en pleurer, et des paragraphes comme des temples grecs, et elle finit même les phrases pour vous.

C’est la dactylo d’Ernest.

C’est la dactylo d’Ernest Hemingway.

11 juin 2017

Honoré de Balzac [Comédie Humaine] : Les Marana

Ah que coucou !

Les Marana sont une famille de courtisanes italienne et cela depuis plusieurs siècles... La dernière Marana souhaite que les futurs enfants Marana puissent embrasser leur mère sans avoir honte d'elle... elle décide donc, à la naissance de sa fille, de se séparer d'elle et de la faire adopter par un couple espagnol (les Lagounia)... elle leur confie donc sa fille (qu'elle a fait reconnaître par son père) et une fortune pour qu'ils éduquent et dotent Juana de Mancini comme s'il s'agissait de leur propre fille, à Tarragone...
Lorsqu'un jour l'armée napoléonienne envahit l'Espagne et arrive à Tarragone... La Marana, craignant pour la vie et l'honneur de sa fille, ignorant les dangers, accourt pour découvrir un certain Marquis de Montefiore dans le lit de sa fille qu'elle avait voulu pure et vierge... Honneurs bafoués aussi bien de la Marana que du couple Lagounia, la vie du marquis ne tient plus qu'à un fil et il tente de s'enfuir... devant son manque de courage, il attire sur lui la haine de Juana de Mancini qui encourage alors sa mère à le tuer... il n'a plus qu'un seul échappatoire : faire appel au quartier-maître Diard, joueur, tout comme lui, qui ressemble le plus à un "ami"... mais Diard va-t-il arriver assez vite pour éviter au marquis de Montefiore ou la mort certaine ou le mariage avec Juana de Mancini ? et s'il arrive à temps, aura-t-il envie de sauver ce marquis de Montefiore ?

Et bien vous le saurez en lisant ce roman :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

9 juin 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Le Colis

Ah que coucou !

Saint-Germain tient le rôle d'un homme qui a bien des soucis... On lui annonce que sa belle-mère est décédée alors qu'elle vit encore... A Montélimar on lui prend sa malle qu'on enterre à la place d'un président anarchiste... et cela pourquoi ? Ben... si vous lisez ce monologue, vous le sauriez...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne rigolade !

Bisous,
@+
Sab

7 juin 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Un Tapis en hiver

Ah que coucou !

Lors de la lecture de cette nouvelle, certaines personnes risquent de se sentir mal à l'aise parce que abordons là un thème insoutenable dans l'esprit de certains : la Mort... et plus particulièrement l'euthanasie...
Pour atténuer ce choc, Richard Brautigan utilise, là, la mort, non pas d'un être humain, mais d'un de ses nombreux compagnons, surnommé affectueusement : "le plus fidèle ami de l'homme". Oui, il s'agit là d'euthanasier un chien si adoré par sa maîtresse que son tapis est un tapis chinois, d'une valeur de plusieurs milliers de dollars... (oui, certains, pour montrer qu'il aime un autre être ont besoin de sortir leur porte-monnaie pour lui offrir un objet, le plus coûteux qu'ils peuvent trouver, quitte, ensuite, à aller quémander des sous aux services sociaux et/ou à la banque, etc.) ce qui n'est pas le cas de cette vieille femme qui roule en Rolls-Royce...

Notre législation, notre religion chrétienne, nous apprennent que l'euthanasie est un crime alors que, perso, j'aurais plus tendance à considérer cela comme étant, tout simplement, de la compassion envers un être aimé... oui, car quoi de plus douloureux que de voir un être qui nous est cher périr à petit feu dans, trop souvent, d'atroces souffrances tandis que des médecins, dont c'est le travail il est vrai (ils ont prêté serment), font tout leur possible pour maintenir en vie cette personne quelques secondes supplémentaires... car où s'arrêtent les soins et où commencent l'acharnement pseudo thérapeutique (vu que ce n'est que souffrances avant d'atteindre la mort) ???
Dès notre naissance, nous sommes programmés pour "vieillir" et "mourir". La religion chrétienne nous apprend que la mort n'est qu'une étape, un étape vers quelque chose de merveilleux (c'est pour ça que, perso, la première personne qui pleure lors de mon enterrement, je me relève pour l'assommer et la traiter d'hypocrite, en plus, je gueulerais fort car j'aurais été obligée de sortir de la mort, de cet endroit fabuleux ;)... avis aux amateurs ;) mdrr !)...

C'est plus que compréhensible qu'un médecin, qui a appris à guérir / soulager un individu, ne veuille pas devenir le bras qui fera cette dernière piqûre libératrice, car il devra là avouer un échec, un échec de ce en quoi il croit le plus - ce qui n'est jamais agréable à faire... pourtant il a prêté serment, et dans son serment il y a quelque chose qui lui ordonne de tout faire pour soulager les souffrances de son patient... Alors... que certains refusent de le faire, ok... mais qu'ils l'interdisent à tous ??? là, non !

Mais dans cette histoire n'est pas abordée que l'euthanasie, mais aussi le respect que nous devons aux morts. Et, là, nous nous apercevons que la vieille dame, qui a été capable de dépenser autant pour le tapis de son chien qu'elle prétendait adorer, ne l'aimait, en fait, pas tant que ça car elle refuse de l'accompagner dans son dernier moment (qu'elle ordonne), comme elle refuse de s'occuper de son meilleur ami après sa mort (elle lui dit juste "adieu" alors qu'elle sait que son chien est devenu sourd et ne peut l'entendre) et ne veille même pas que son chien soit bien enterré comme elle l'a ordonné à sa servante et à son jardinier... cherchez l'erreur dans la définition de l'Amour chez cette personne ;) !

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français
Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

5 juin 2017

Marielle Ranzini : A chacun son enfer...

Ah que coucou !

Des individus invisibles enlèvent des terriens qui se retrouvent dans un prison, type château médiéval... pendant tout le temps de leur détention ces invisibles tentent d'entrer dans le cerveau de leur prisonnier... toutefois, cette fois, ils se trouvent devant une personne bien décidée à ne pas se laisser faire, et ceci tant qu'elle vivra ! sauf que...

Bonne lecture !

accessible au téléchargement sur le site de l'Editeur en cliquant ici
Format : e-pub seulement
Langue : Français

Bisous,
@+
Sab

3 juin 2017

Sébastien Tissandier : Le Génocide invisible

Ah que coucou !

Tout le monde a entendu parler des dégâts que fait le virus Ebola (cliquez ici pour vous remettre en mémoire les différents stades de la maladie et son actualité). Et bien aujourd'hui, je vous propose une nouvelle qui nous parle de tous les morts que cette maladie occasionne sur le continent Africain :

accessible au téléchargement sur le site de l'éditeur en cliquant ici
Format : e-pub seul
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

1 juin 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Les Réformes

Ah que coucou !

Coquelin Cadet tient ici le rôle d'un postulant député. Il prend cela tellement au sérieux qu'il a fait éditer des affiches... oui, oui... mais ses affiches sont un peu spéciales : elles renferment de nombreuses plaisanteries pour amuser l'électeur... l'histoire ne dit pas s'il a été élu (même si quelqu'un a voté pour lui ;)) toutefois, en tant que futur député, il a des idées question réforme ;)... par exemple, celle-ci concernant l'armée si souvent réformée qu'on finit par se demander si nos militaires parviennent à s'y retrouver ;) :
Comme pour l’armée ! la loi de trois ans : je la repousserais. En principe, pour être plus tard un bon citoyen, il faudrait rester soldat au moins toute sa vie. Autrefois, quand il avait des guerres de Cents Ans, est-ce que les soldats ne restaient pas tous les cents ans sous les drapeaux ? Eh ! bien alors, de quoi se plaint-on ? Ah par exemple, si vous voulez une armée, avant tout il ne faut pas l’envoyer à la guerre…, parce que la guerre, ça la détruit ! Mais tenez ! envoyez donc plutôt le civil, lui qui ne fait rien ! Dame ! enfin, c’est indiqué !

A quoi veut-il toucher d'autre ? A la Constitution de la IIIe République et à la culture... je vous laisse découvrir par vous-même ses projets mdrr !!
accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne rigolade !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

30 mai 2017

Théophile Gauthier : Omphale ou la Tapisserie amoureuse

Ah que coucou !

Les histoires de fantômes, vous aimez ? je ne parle pas de celles qui, soi-disant, font peur car on cherche tellement à nous faire peur qu'elles nous font rire... non, je parle de ces visites d'outre-tombe qui s'effectuent de façon fort cordiales...
Et bien, ici, ce n'est pas une visite d'outre-tombe mais d'outre-tapisserie... et le fantôme n'est autre qu'une jolie et aimable marquise... si jolie qu'elle personnifie Omphale sur la tapisserie qui orne le mur dans la chambre du héros qui est alors âgé de dix-sept ans... vous savez ? Omphale : la maîtresse d'Hercule (que les traits du marquis personnifient)...

Rêve ? Réalité ? Voilà entre quoi hésite au départ le héros de cette aventure que vous découvrez dans la nouvelle suivante :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

28 mai 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : L'Effet Scarlatti

Ah que coucou !

Cette fois, je crois que "plus court, ce n'est pas possible" ;)... ce texte est si court que je me suis demandée pendant plus longtemps qu'il n'en faut pour le lire, si je n'allais pas vous le proposer avec un autre... et puis... et puis... je me suis dit qu'avec toutes les pages que vous avez à lire les autres jours, ces 3 lignes (et encore... ça dépend de votre format d'écran ;)) allaient vous reposer un peu.


Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab
- Ce n’est pas facile à vivre dans un studio à San José avec un homme qui apprend à jouer du violon.

C’est ce qu’elle a dit aux policiers, en leur tendant le revolver vide.

26 mai 2017

Georges Feydeau [Les Monologues] : Les Célèbres

Ah que coucou !

La célébrité, qu'est-ce que c'est ? Comment devient-on célèbre ? Pourquoi devenons-nous célèbres ? Nous pouvons tous répondre à ces 3 questions, mais... voilà que le personnage joué par Coquelin Cadet de la Comédie-Française se rebiffe contre certaines célébrités qui, selon ses propos, n'auraient jamais dû devenir célèbres... et ses arguments sont... "à rester cloué, là !"

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne rigolade !
Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

24 mai 2017

Agatha Christie : Black Coffee

Ah que coucou !

Sir Claud Amory est un scientifique qui travaille sur une formule visant à pouvoir utiliser l'arme nucléaire... il n'a confiance en personne et a lui-même inventé le système de sécurité de sa demeure (dans laquelle il a enfermé la formule dans son coffre-fort car il n'a pas confiance en la sécurité du ministère)... toutefois, depuis quelques jours, il a l'impression qu'un membre de sa famille tente de subtiliser la formule. Il décide alors de faire appel à Hercule Poirot... mais le jour où Hercule Poirot, accompagné de son grand ami le capitaine Hastings, arrive chez sir Amory, ils le découvrent mort et apprennent que la formule a été volée puis restituée pour être volée à nouveau...

Comment Hercule Poirot parviendra-t-il à résoudre ces 2 énigmes ? d'ailleurs y a-t-il réellement un lien entre ces 2 affaires ? Eh bien, vous le saurez en lisant le roman suivant :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

22 mai 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Une Réserve inépuisable de pellicule de 35 mm

Ah que coucou !

Et oui... le texte est encore trop court pour que je vous le propose en téléchargement et/ou que je vous en parle sans plagier l'auteur... alors, regardez en dessous de ma signature...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab
Les gens n’arrivent pas à comprendre pourquoi il est avec elle. Ca les dépasse. Lui, si bel homme, et elle, si quelconque. - Qu’est-ce qu’il lui trouve ?
C’est la question qu’ils se posent à eux-mêmes et entre eux. Ils savent bien que ce n’est pas à cause de sa cuisine, car elle n’est pas bonne cuisinière. Tout ce qu’elle est capable de préparer, c’est quelque chose qui ressemble à peu près à du pâté de viande. Elle en fait tous les mardis soir, et le mercredi, il a du pâté de viande dans son casse-croûte de midi. Les années passent. Ils restent ensemble alors que leurs amis se séparent.
La réponse, on croit d’abord, comme dans la plupart des cas semblables, la trouver dans le lit où ils font l’amour. Elle devient la salle obscure où il projette les films de ses rêveries sexuelles. Son corps est un amphithéâtre de velours doux et vivant, menant à un vagin qui n’est que l’écran chaud de son imagination, dans la douceur duquel il fait l’amour à toutes les femmes qu’il voit et qu’il désire, comme de brèves images de vif-argent ; mais elle ne se doute de rien. Tout ce qu’elle sait, c’est qu’elle l’aime beaucoup, qu’il lui donne du plaisir, et qu’avec lui elle se sent bien. Elle commence à s’impatienter vers quatre heures de l’après-midi parce qu’elle sait qu’il rentre du travail à cinq heures.
Il a fait l’amour à des centaines de femmes différentes en elle. Elle fait se réaliser tous ses rêves, simplement étendue là, comme un théâtre sous ses yeux, satisfaite sous ses caresses, elle qui ne pense qu’à lui.
- Qu’est-ce qu’il lui trouve ?
Les gens continuent à se poser la question, à eux-mêmes et entre eux. Ils devraient savoir. La réponse définitive est très simple. C’est dans sa tête, à lui, que tout se passe.

20 mai 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Le Billet de mille

Ah que coucou !

Quel problème, les grosses coupures ! on a beau avoir de l'argent sur nous, il est parfois bien difficile de pouvoir acheter ce que l'on veut par manque de petite monnaie !! et bien, c'est ce qui arrive au héros de ce monologue ! Il possède un billet de mille francs avec lequel il ne peut s'acheter un cigare d'un montant de quelques sous ! Pour acheter le cigare convoité, il a besoin de faire de la monnaie... mais voilà, comment faire... c'est que mille francs, à cette époque-là, c'était une petite fortune. Il décide donc de festoyer dans un restaurant avec Ninette puis, de revenir dans le magasin pour acheter le cigare... mais voilà, Ninette, elle, a fait d'autres projets pour ce billet de mille francs... lesquels ? et bien... si vous lisiez ces quelques vers pour le savoir ?

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab