20 février 2018

Honoré de Balzac [Comédie Humaine] : Le Médecin de campagne

Ah que coucou !

Avec ce roman Honoré de Balzac nous emmène ici dans les Alpes, dans le département de la Savoie, assez proche de Grenoble pour faire le trajet en moins d'une journée... oui, c'est dans ce village alpin que se rend le Capitaine Genestas pour y rencontrer le Médecin Benassis qui est aussi le maire de ce hameau en pleine croissance économique dans cette première moitié du 19e siècle... Dans cette période où l'on assiste à un exode rural (de la campagne vers la ville), même le Préfet est étonné de constater que la population de ce petit village augmente tant qu'on construit même une route menant à Grenoble... comment cela est-ce possible ? eh bien c'est ce que prétend vouloir apprendre le Capitaine Genestas qui se présente sous un nom d'emprunt au bon docteur. Pourquoi ? Eh bien vous le saurez en lisant ce 33e e-book de la Comédie Humaine :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

18 février 2018

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Il y a des vieilles folles dans les bus d'Amérique de nos jours

Ah que coucou !

Vous êtes-vous déjà trouvé, le temps d'un transport, à côté de personnes qui racontent toute leur vie au téléphone (même quand leur interlocuteur se trouve dans le wagon d'à côté) ? ou / et avez-vous déjà tenté de faire semblant de dormir pour éviter de devoir parler à quelqu'un quand vous n'avez pas envie de parler à des inconnus le temps d'un trajet ? Eh bien c'est de ce style d'expérience dont nous parle ici Richard Brautigan (sauf qu'à son époque, ses concitoyens n'avaient pas de téléphone portable ;))...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

16 février 2018

Tolstoï [Contes et Fables] : Un Fils savant

Ah que coucou !

Dans cette courte fable, Tolstoï aborde ici un trait de caractère que l'on rencontre souvent encore à notre époque : certaine personne estime ne pas devoir faire ci ou faire ça, parler à telle ou telle personne, etc. car elles pensent être au-dessus des autres... et dans cette fable le fils d'un moujik qui a appris les sciences se trouve remis à sa place de façon humoristique...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langues : Français & Russe

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

14 février 2018

Honoré de Balzac [Portraits et critique littéraire] : La Fontaine

Ah que coucou !

Ici, comme le titre l'indique, Honoré de Balzac nous parle du célèbre fabuliste du 17e siècle : Jean de la Fontaine.

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Qu'ajouter d'autre à ce qu'écrit Balzac ??? j'crois que dans ces quelques lignes il a tout dit ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

12 février 2018

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Tragédie sur la ligne de Greyhounds

Ah que coucou !

Elle a un rêve : celui de quitter son Oregon natal, sa bourgade natale, pour partir loin... loin... à Hollywood pour y faire une carrière et mourir au firmament de sa célébrité. Pour réaliser son rêve, elle doit d'abord connaître le prix d'un Aller simple... mais elle n'a pas le courage d'aller au guichet, d'acheter son ticket et de partir...
A la place elle réalise ce que la société prétend être une vie heureuse : elle se marie et a 2 enfants...
Mais est-elle réellement heureuse ?

Pour le savoir, lisez la nouvelle suivante :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

10 février 2018

Tolstoï [Contes & Fables] : Le Partage de l'Héritage

Ah que coucou !

Dans ce conte Tolstoï se moque, assez gentillement il faut l'avouer, de tous ces héritiers qui ne parviennent pas à s'entendre au moment du partage et qui, au lieu de s'enrichir tous, s'appauvrissent car, quand ils parviennent enfin à un accord, il y a souvent plus rien à partager ;)... oui... qui ne connaît pas de ces héritiers qui se retrouvent, après plusieurs années, propriétaires de maisons qui s'écroulent (car non entretenues), d'héritage en argent évaporé (frais d'avocats et autres frais judiciaires), etc.?

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langues : Français et Russe

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

8 février 2018

Joseph Kessel : Le Lion

Ah que coucou !

Voici l'œuvre la plus connue de Joseph Kessel : Le Lion dans laquelle l'auteur nous narre la vie des hommes et des animaux dans une Réserve kényane.

 accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Joseph Kessel, lors d'un voyage en Afrique, cherche à se renseigner sur le monde animal et, là, plus particulièrement sur le grand Lion du Kilimandjaro. On lui recommande alors de se rendre au Parc royal, au pied du Kilimandjaro. Et, afin qu'il puisse s'introduire auprès du responsable dudit-parc, on lui demande de donner une lettre au Directeur et une autre (signée par Lise Darbois) à son épouse.
Ce Parc est dirigé par John Bullit (qui, avant, était plus connu sous son surnom de chasseur : Bull Bullit), aidé par une compagnie de rangers et de serviteurs noirs qui vivent dans un village au sein de la Réserve, à quelques pas des huttes réservées aux visiteurs...
John Bullit est marié à Sybil. Ils ont une fille âgée d'une dizaine d'années, qui se prénomme Patricia qui adore la compagnie des animaux sauvages et à qui on a offert un petit singe (qu'elle appelle Nicolas), une gazelle (Cymbeline) et : King, le grand lion...

Alors que Joseph Kessel rencontre, dès les premières lueurs de son premier jour dans la réserve Nicolas et Cymbeline (qui viennent le sortir de son sommeil), ce n'est bien que beaucoup plus tard que Patricia accepte de le présenter à King... avant cela Joseph Kessel doit lui montrer "patte blanche"...

Joseph Kessel, dans ce Parc, accompagné de son chauffeur Bogo et principalement dirigé par Patricia, y rencontre tous les animaux sauvages, il fait la connaissance aussi de ce peuple très fier : les Masaï qui ont demandé à séjourner dans le parc afin d'y faire paître leur bétail... parmi ces Masaï se trouve un morane (= adolescent masaï) prénommé Oriounga qui, étonné par les relations de Patricia et de son lion, annonce qu'il la demande en mariage !

La suite ?
Et bien je vous la laisse découvrir par vous-même...

Bisous,
@+
Sab

6 février 2018

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Le Point de vue de Sirius

Ah que coucou !

Texte trop court pour que je vous le propose au format pdf. Vous le trouverez au-dessous de ma signature.

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

« … trois chiots bergers allemands se sont échappés

de chez leur maître près de la frontière du comté. »

- North County Journal

Diffusé dans le nord du comté de Santa Cruz.







Cela fait maintenant un mois ou deux que je pense à cet entrefilet que j’ai lu dans le North County Journal. Nous sommes là à la limite d’une petite tragédie. Je sais bien que tant d’horreur s’épanouit autour de nous dans le monde entier (le Vietnam, la famine, les émeutes, le désespoir et la peur, etc.). Qu’est-ce que c’est que trois chiots perdus ? Mais cela m’inquiète, et je vois à travers ce simple fait, comme un télescope, une plus grande souffrance.

« … trois chiots bergers allemands se son échappés de chez leur maître près de la frontière du comté. » Ca ressemble à des paroles d’une chanson de Bob Dylan.

C’est peut-être en jouant, en aboyant et en se poursuivant, qu’ils ont disparu dans les bois où ils sont encore perdus aujourd’hui, blottis comme des pauvres bouts de chiens, cherchant un petit quelque chose à manger, incapable de comprendre raisonnablement ce qui leur est arrivé, parce qu’ils ont le cerveau dans l’estomac.

Ils ne font plus entendre leur voix que pour crier de peur et de faim, et le temps des jeux est terminé, ce temps de plaisir et d’insouciance qui les a conduits dans cette terrible forêt.

Je crains que ces pauvres chiens perdus ne soient le présage d’un voyage à venir, si nous ne faisons pas attention.

4 février 2018

Tolstoï [Contes et Fables] : La Réussite

Ah que coucou !

A votre avis, quelle est cette richesse dont parle ici Tolstoï ?

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langues : Français et Russe

Oui, Tolstoï parle ici d'une chose bien plus précieuse que toutes les pierres, dites "précieuses" qui sont la convoitise de nombreux individus (encore à notre époque) qui espèrent pouvoir s'enrichir... Or, toute richesse (or, argent, pierres précieuses, etc.) n'ont de valeur que celle qu'on veut bien leur donner... par eux-mêmes, ils n'ont aucune valeur : tentez de faire pousser des légumes (pour votre consommation annuelle) dans un champ pétrolifère où l'on en tire plusieurs quintaux de pétrole quotidiennement, et si vous y parvenez, vous pourrez vous vanter alors d'avoir énormément de chance ;)... oui, la véritable richesse est celle que l'on acquiert avec de la patience - ici l'individu a trouvé la terre riche parce que celle-ci offrait tout le nécessaire pour l'agriculture... et c'est pour cela qu'il en a pris avec lui ;)... cette richesse-là, il la possédera toute sa vie... la richesse des pierres précieuses, etc. est très fluctuante et l'investissement est à risque car rien ne dit que demain ces dites-richesses auront toujours la même valeur. A bon entendeur ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

2 février 2018

Prosper Jolyot de Crébillon : Atrée et Thyeste

Ah que coucou !

Eh bien je vous propose aujourd'hui une autre pièce de théâtre de Crébillon, le maître et le plus sévère des critiques de notre Voltaire ;)... cette pièce illustre bien encore la source de la querelle entre Voltaire et Crébillon, querelle entretenue par les partisans des 2 camps (l'un voulant moderniser les formes littéraires ; l'autre voulant les conserver telles qu'elles étaient et telles qu'elles sont "dictées" par notre Corneille...).

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Ærope est l'épouse d'Atrée, roi d'Argos et la mère de Plisthène...
Plisthène est le fils d'Ærope et de Thyeste...
Atrée le sait pour avoir intercepté une lettre rédigée par Ærope destinée à Thyeste ; Thyeste l'ignore, tout comme Plisthène qui croit qu'il est le fils de son père : Atrée...
Atrée, depuis 20 ans (après la mort de son épouse), met tout en œuvre pour se venger de Thyeste.
Thyeste a une fille prénommée Théodamie. Théodamie aime Plisthène. Plisthène aime Théodamie... Atrée le sait...

Et à votre avis, il va se passer quoi ? ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab