21 octobre 2017

Prosper Jolyot de Crébillon : Idoménée

Ah que coucou !

Comme annoncé dans l'article Auguste Vitu : J. de Crébillon - Sa vie et ses ouvrages (cliquez ici pour vous le remettre en mémoire), je vous propose aujourd'hui la pièce de théâtre suivante :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

et nous voilà transporter en pleine antiquité grecque, dans le royaume de Crète dirigé par Idoménée. Au moment où nous arrivons, Idoménée vient de rentrer de guerre (il fait partie des vainqueurs de Troie) et découvre à son arrivée un complot mené par celui à qui il avait confié son royaume durant toute ces années... ce complot est rapidement balayé avec la mort de Mérion (le comploteur), le père d'Erixène...
Idamante, son fils, lui aussi, a grandi et est devenu un homme... un homme amoureux... hélas ! il est amoureux d'Erixène... tout comme son père...
Quant à Erixène, elle, elle ne supporte pas l'assassinat de son père et ne rêve que de vengeance...
Bref, voici une ambiance que nous pourrions qualifier "d'explosive" si la poudre avait été découverte en Europe, à ce moment-là...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

19 octobre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : Dumas

Ah que coucou !

Nous avons vu qui se chargeait de nommer et de faire exécuter les sentences des tribunaux révolutionnaires, et bien voici celui qui en organisait le fonctionnement :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

C'était un des complices de Robespierre le plus haï par tous nos ancêtres...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

17 octobre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : Le Loup et l'Ecureuil

Ah que coucou !

Hier j'avais la version original de ce texte sous les yeux et, parce que je pensais qu'il serait facile à retrouver : j'ai totalement zappé le fait que le titre est différent :O... et je n'ai donc pas noté le volume et la page où retrouver la fable suivante, ainsi que son titre en russe dans lequel il n'y a ni le mot "loup" ni le mot "écureuil" (vous comprenez la difficulté pour relier les 2 versions ???) :


Bon, quand je le retrouverai je supprimerai le texte se trouvant sous ma signature pour vous le proposer avec la V.O. en téléchargement...

Bisous,
@+
Sab

L’écureuil sautant d’une branche à l’autre tomba un jour sur un loup endormi.
Le loup le saisit et voulut le dévorer.
L’écureuil le supplia de l’épargner.
- C’est bien, dit le loup, je t’épargnerai, mais à la condition que tu me diras pourquoi vous êtes, vous, écureuils, toujours si gais. Moi, je m’ennuie toujours, tandis que vous, je vous vois jouer et sautiller sans cesse.
L’écureuil répondit :
- J’ai peur de toi, je n’ose parler ; laisse-moi sauter sur la branche, et je te le dirai.
Le loup le lâcha.
L’écureuil sauta sur l’arbre, et, de là, lui dit :
- Tu t’ennuies toujours, parce que tu es méchant, la cruauté te dessèche le cœur. Nous, nous sommes gais parce que nous sommes bons, et que nous ne faisons de mal à personne.

15 octobre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Brève histoire de la religion en Californie

Ah que coucou !

Alors que la petite famille campe, la fille de Richard Brautigan, alors âgée de 3 ans, aperçoit des daims, et, comme toujours avec les petits de cet âge-là, elle veut s'en approcher, certainement pour les caresser - on ne le saura jamais, Richard Brautigan l'ayant rattrapée et éloignée des daims ;)... A côté de leur tente se sont installé une vingtaine de chrétiens qui, en autre, chantent... le lendemain de l'aventure avec les daims, une des femmes s'approche de la petite fille et lui propose une part de gâteau et de se rapprocher d'eux pour les entendre chanter...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

13 octobre 2017

Voltaire : Au sujet du Testament politique du Cardinal de Richelieu

Ah que coucou !

Pourquoi aujourd'hui le titre de l'article ne correspond-il pas au titre de l'e-book proposé à la lecture ? Parce que tout simplement cet e-book regroupe trois textes écrits par Voltaire au sujet de ses doutes concernant le Testament politique attribué au Cardinal de Richelieu (1585 - 1642)... oui, Voltaire est plus qu'étonné d'y lire certains passages qu'il estime de ne pas être élaboré par le Cardinal de Richelieu... et il en profite, ici, pour nous expliquer quelques détails / habitudes de ce très haut personnage français du 17e siècle... informations qu'on ne trouve pas forcément dans nos manuels d'histoire actuels...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Cet e-book regroupe les 3 textes suivants :
Doutes nouveaux sur le testament attribué au Cardinal de Richelieu
Doutes nouveaux sur l'authenticité du Testament politique attribué au Cardinal de Richelieu et sur les remarques de M. de Foncemagne
Lettre écrite depuis l'impression des Doutes
Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

11 octobre 2017

Nicolas-Toussaint Desessarts [La Vie et les Crimes de Robespierre et de ses principaux complices] : Henriot

Ah que coucou !

Tout au long de ce texte le lecteur peut croire que toute la France s'est transformée en un vaste goulag / camp de la mort ! Pour que vous puissiez comprendre mieux, si tel avait été le cas, Henriot aurait endossé l'uniforme du commandant de camp. C'est plus clair comme ça ? Lui aussi doit certainement être innocent des crimes commis ;)... Dieu merci, la justice en triomphant de lui l'a mis dans un hideux état (je sais, ça peut paraître sadique à certains, mais lisez et vous ne la trouverez plus si sadique que ça, la remarque...) avant de l'expédier à la "sainte-guillotine" !

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français


AMES SENSIBLES S'ABSTENIR !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

9 octobre 2017

Tolstoï [Contes et Fables] : La Puce et la Mouche

Ah que coucou !

Je n'ai pas retrouvé la version russe de ce conte-ci actuellement... mais je sais qu'elle est quelque part par là... Alors, pour le moment, vous trouverez le texte sous ma signature...


Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab
La puce et la mouche se rencontrèrent ; la puce revenait de la campagne, et la mouche allait à la ville.
La puce regarda la mouche et ne la reconnut pas, toute sèche, le ventre plat et les pieds longs.
La mouche s’étonna aussi de l’état de la puce, toute aplatie et bossue.
- Bonjour, lui dit la puce, d’où viens-tu ?
- Je viens de la ville, répondit la mouche.
- Et pourquoi es-tu devenue si sèche ? ajouta la puce.
- Parce que, reprit la mouche, on ne vit pas bien là-bas.
- Et pourquoi cela ?
- On y est trop propre ; on entre dans une riche maison, et l’on se dit : Voilà où je vais bien me nourrir. Mais le repas terminé, deux domestiques arrivent qui enlèvent tout, en mangent une partie, et ce qui reste sur la table est lavé, nettoyé. D’autre fois, on va chez un pauvre ; il n’a pas toujours de quoi manger pour lui-même, mais, malgré cela, il est propre : on lave chez lui la moindre chose. Alors, je me suis décidée à quitter la ville, je vais de nouveau à la campagne ; là du moins, si la nourriture est plus simple, la vaisselle n’est pas si bien lavée. Eh bien, et toi, petite tante, comment vis-tu là ?
- Oh ! répondit la puce, cela ne va pas non plus à la campagne ; les gens dorment peu et deviennent très-maigres ; on saute sur le banc, ou sur le poêle, et l’on ne trouve rien à manger ; si, par hasard, on mord sur quelque chose, vite les gens se lèvent, courent aux champs où ils passent parfois les nuits. Alors, je vais à la ville ; peut-être trouverai-je plus facilement à me nourrir là-bas.
- Va ! va ! ma petite, ce séjour convient à ta profession ; tu y trouveras des gens très-gras et qui dorment jusqu’à midi. Je me suis trouvée un jour avec une puce, elle avait tellement sucé la chair des bârines qu’elle pouvait à peine se traîner.
- Alors, adieu ! dit la puce, j’aurai peut-être la même chance ; comment ne trouverais-je pas à bien vivre, là où il n’y a que des dormeurs ?
La puce sauta jusqu’à la ville, et la mouche vola du côté de la campagne.

7 octobre 2017

Richard Brautigan [Vengeance de la Pelouse] : Brève histoire de l'Etat d'Oregon

Ah que coucou !

Dans cette nouvelle, Richard Brautigan est âgé de 16 ans... et veut montrer qu'il est un homme en faisant du stop avec sa carabine de calibre 30-30. Quand un conducteur le prend, il dit qu'il part chasser le daim...
Un jour, en fin d'après-midi, on l'arrête sur une petite route boueuse où il croise un garçon accompagné de ses sœurs...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

5 octobre 2017

T. de Robville : L'Homme au Masque de Fer ou les 2 jumeaux

Ah que coucou !

Qui d'entre nous n'a jamais entendu parler du Masque-de-Fer ? Beaucoup de choses ont été dites à son sujet et toutes nous révéler une chose : nous ignorons qui était le Masque-de-Fer (s'il n'a pas été une fable et s'il a réellement existé).
Et aujourd'hui je vous propose une des spéculations faites concernant son identité :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

A la lecture du titre, je pensais naïvement que j'allais y trouver là des preuves irréfutables concernant l'identité du Masque-de-Fer ; mais l'auteur ne fait que de répéter ce que d'autres ont affirmé avant lui sans plus d'arguments et avec plus de contradictions... bref, après lecture le lecteur ne peut que croire moins fort que l'Homme de fer était le frère jumeau de Louis XIV... tout comme il ne peut croire que faiblement que l'Homme de Fer était en réalité Nicolas Fouquet... surtout après lecture de ce qu'aurait mentionné le Cardinal de Richelieu dans ses Mémoires comme quoi, de son vivant, personne n'avait réussi à découvrir qui était dissimulé derrière un masque de fer... bref d'autres possibilités restent d'actualité dont une, assez récente, comme quoi l'Homme au Masque de Fer ne serait en fait qu'une arnaque du Capitaine de Saint-Mars qu'il a mis en place après le décès de Nicolas Fouquet... (mais ça aussi, c'est un peu gros à croire ;))
Connaîtrons-nous un jour la solution de cette énigme ? L'avenir nous le dira !

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

3 octobre 2017

Charles Perrault : Critique de l'opéra ou Examen de la Tragédie intitulée Alceste ou le triomphe d'Alcide

Ah que coucou !

Alceste ou le Triomphe d'Alcide est un opéra composé par Philippe Quenault et Jean-Baptiste Lully en 1673 - pour plus d'information, cliquez ici...
Et comme toute œuvre, elle a reçu aussi des critiques négatives... mais voilà, ces critiques ne sont nullement justifiée et Charles Perrault a donc décidé, à l'aide du dialogue suivant, de prendre la défense de ce chef d'œuvre...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français du 17e siècle

Cleon est ravi par l'Opéra qu'il vient de voir... il en parle à Aristippe qui lui apprend qu'il ne faut pas qu'il apprécie un tel spectacle qui ne respecte nullement l'histoire de la tragédie grecque racontée par Euripide. Cleon, étonné par ce que lui apprend son ami, cherche à comprendre pourquoi Aristippe prétend avoir détesté cet opéra après avoir avoué qu'il l'avait adoré...

Par la voix de Cleon, Charles Perrault explique ici pour quel motif on ne peut reprendre une œuvre aussi ancienne sans changer quelques points : les mœurs changeant, il faut adapter l'œuvre à l'époque, au pays, aux coutumes... et dans ce cas, faut-il en blâmer les adapteurs / auteurs qui, par ce travail, font que la dite-œuvre pourra traverser leur siècle pour être appréciée par les générations futures ?
De plus, Charles Perrault en profite aussi pour mettre le lecteur en alerte et ne pas forcément croire toutes les rumeurs qui circulent ;)...

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab