25 février 2017

Georges Feydeau [Monologues] : La Petite Révoltée

Ah que coucou !

La petite révoltée est une jeune fille qui en a ras-le-bol de devoir obéir à sa mère... oui, elle a atteint l'âge où mère et fille se font régulièrement la guerre... Elle a beau tenter de satisfaire les exigences maternelles, elle se fait toujours disputer... par exemple, quand elle discute avec le locataire du premier, elle subit ensuite les remontrances de sa mère... et bizarrement, quand elle discute avec Gaston Montalon, sa mère ne dit rien, laisse faire et va même jusqu'à les laisser seuls, tous les deux, dans le salon... allez comprendre ;) ! et il n'y a pas que ça !! Imaginez-vous que sa mère souhaite la donner en mariage au père de Gaston (source : le trou de la serrure) !!! quelle horreur ;) !! Comment va-t-elle parvenir à ne pas épouser un cinquantenaire ?? et bien, vous le saurez en lisant le monologue suivant :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

23 février 2017

Honoré de Balzac [Comédie Humaine] : La Femme abandonnée

Ah que coucou !

Pendant que je relisais ce court roman de la Comédie Humaine, je ne pus m'empêcher de penser à un autre roman d'un autre de mes auteurs préférés : Werther de J.W. von Goethe (cliquez ici pour accéder et à l'article que je lui ai consacré et à l'accès au e-book), car, étrangement, Gaston de Nueil nous fait penser à Werther... Voyez par vous-même !

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Évidemment, il s'agit pas là d'un remake à la française de cette autre grande œuvre de la littérature mondiale, mais il y a quelques similitudes comme cet amour qui est devenu impossible, la souffrance que cela a engendré et la fin...

Mme de Beauséant, suite à une déception amoureuse, a décidé de vivre cloîtrer chez elle et se refuse à l'amour. Gaston de Nueil, Parisien en congés chez une de ses cousines normandes, entendant parler d'elle et du fait qu'elle soit inaccessible, décide de braver cet interdit et de la rencontrer... et la suite ? ben, à vous de lire ;).

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

21 février 2017

E-books : quelques difficultés pour les ouvrir / télécharger (modifié)

Ah que coucou !

Depuis quelques jours certains d'entre vous rencontrent quelques difficultés pour accéder aux e-books (plus exactement pour les visionner / télécharger). Parfois un message s'affiche comme quoi le lien n'est plus actif, parfois un message annonce que vous avez téléchargé plus de 25 documents dans la journée alors que c'est le premier sur lequel vous cliquez depuis 2 jours... bref, de nombreux messages, plus loufoques les uns que les autres, apparaissent sur votre écran...

Hélas, à mon niveau, quand cela vous arrive, je ne peux rien faire car je n'ai nul accès aux serveurs de filesanywhere.com ; je n'ai accès qu'à mon compte, sauf vous fournir, par courriel, l'e-book demandé.
Toutefois je vous conseille de continuer à m'en avertir quand ça vous arrive, car je peux, à mon tour, avertir l'équipe technique pour que les problèmes se résolvent au fur et à mesure qu'ils apparaissent...

Pour info, je viens d'ouvrir, à nouveau, une nouvelle demande auprès du service technique pour résoudre ce problème actuel. Et s'ils n'y parviennent pas, de m'en avertir afin que je programme les futurs téléchargements sur un autre cloud et que je migre les anciens e-books sur le nouveau site de téléchargement.

En attendant, pour ceux qui rencontrent des problèmes actuellement, je vous conseille de faire une nouvelle tentative plus tard (des fois qu'aujourd'hui cela soit causé par une maintenance des serveurs pour laquelle l'équipe technique a oublié d'en avertir ses usagers - oui, maintenant, nous ne sommes plus avertis :(...).

Bonne journée !

Bisous,
@+
Sab

Modification : 16 h

Tout fonctionne correctement à nouveau.
Vous pouvez lancer vos téléchargements !

Toutefois si vous rencontrez un problème ici ou ailleurs, pensez d'abord à nettoyer le cache de votre navigateur (suppression des cookies, fichiers temporaires...), car, dans 80% des cas, cela se résout ainsi. Ensuite, si le problème persiste, PREVENEZ la personne qui s'en occupe !!

Merci d'avoir patienté et bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

Richard Brautigan [La Vengeance de la Pelouse] : Actualités Cotton Mather, 1692

Ah que coucou !

4 ans... l'âge où l'on croit aux méchantes sorcières, aux preux chevaliers qui, sur leur destrier, combattent les dragons pour aller sauver les princesses, etc. Et ce n'est pas en cette veille de la seconde guerre mondiale que les enfants de 4 ans vont avoir d'autres croyances, d'autres craintes, d'autres peurs...
En ce qui concerne Richard Brautigan et ses copains du même âge. Ils avaient peur d'une femme qu'ils pensaient n'être autre qu'une terrible sorcière et dès qu'elle paraissait, ils s'enfuyaient en appelant à l'aide. Evidemment, pour montrer son courage, il suffisait de défier cette sorcière et quoi de mieux que d'aller dans son antre et, pour prouver qu'on y est allé, faire un signe de la main au travers de la mansarde qui donne sur la rue, là où les copains peuvent voir ? et c'est ainsi, que ce jour-là, le petit Richard Brautigan, âgé de 4 ans, pénètre dans le logement d'une sorcière... Que va-t-il lui arriver ? Parviendra-t-il à faire un signe de la main à son copain resté dans la rue en observant la fenêtre ? Vous le saurez en lisant cette courte nouvelle :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

19 février 2017

Charles Baudelaire : Les Epaves

Ah que coucou !

Charles Baudelaire n'a pas écrit que les Fleurs du Mal (cliquez ici pour ceux et celles qui ne l'aurait pas lu encore ou qui l'aurait oublié) et n'a pas seulement traduit les nouvelles d'Edgar Allan Poe, il a aussi écrit plusieurs autres textes (en vers et en prose). Pourtant aujourd'hui je ne vous propose pas un recueil édité au cours de sa vie, mais un ouvrage posthume dans lequel un éditeur bruxellois à regrouper des textes "interdits" par les tribunaux français et d'autres qui ont fait aussi la polémique en leur temps...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

dans lequel nous avons le plaisir de lire les poèmes suivants :

I. Le Coucher du soleil romantique

Pièces condamnées, tirées des Fleurs du Mal

II. Lesbos
III. Femmes damnées - Delphine et Hippolyte
IV. Le Léthé
V. A celle qui est trop gaie
VI. Les Bijoux
VII. Les Métamorphoses du Vampire

Galanteries

VIII. Le Jet d’eau
IX. Les yeux de Berthe
X. Hymne
XI. Promesses d’un visage
XII. Le Monstre
XIII. Franciscae meae laudes

Epigraphes

XIV. Vers pour le portrait de M. Honoré Daumier
XV. Lola de Valence
XVI. Sur la Tasse en prison, d’Eugène Delacroix

Pièces diverses

XVII. La Voix
XVIII. L’Imprévu
XIX. La Rançon
XX. A une Malabaraise

Bouffonneries

XXI. Sur les débuts d’Amina Boschetti
XXII. A propos d’un Importun
XXIII. Un Cabaret folâtre

Bonne lecture !

Bisous
@+
Sab

17 février 2017

Georges Feydeau [Monologues] : Le Mouchoir

Ah que coucou !

Georges Feydeau a écrit, au début de sa carrière (de 1880 à 1899), quelques monologues que je vous propose à partir d'aujourd'hui et cela pendant quelques semaines. La majorité de ces Monologues a été dédicacée à la personne qui était chargée de les jouer devant le public parisien.

Aujourd'hui je vous propose de commencer par :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Félix Galipaux [(1860 - 1931) était un comédien français très célèbre] nous interprète ici un Ténor qui chante surtout dans les salons... et lors de son dernier "récital", alors qu'il cherche à prendre dans sa poche son mouchoir (comme le font à cette époque de nombreux chanteurs), étrangement le dit-mouchoir refuse d'en sortir... il tire, tire, tire sur son mouchoir et... et là, la pudeur de l'époque nous interdit de dire ici ce qu'il s'est passé, mais sachez que toute la haute assemblée a été très choquée par l'événement... si choquée que...
Ben, lisez ça vous-mêmes ;).

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab


15 février 2017

Maurice Leblanc : Le Formidable Evénement

Ah que coucou !

Peu le savent mais Maurice Leblanc n'a pas écrit que des ouvrages relatant les aventures d'Arsène Lupin (tout comme Sir Arthur Doyle n'a pas écrit que des livres sur Sherlock Holmes...)... parmi les non-Arsène Lupin voici le roman suivant :

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

dans lequel, sous fond de tsunami (oui, aux débuts du 20e siècle les cotes anglo-normandes avaient subi déjà de nombreux tsunamis - sauf qu'on ne les appelait pas comme ça), Maurice Leblanc nous parle d'une histoire d'amour avec un grand A...
Isabel Bakefield, fille de lord Bakefield, et Simon Dubosc sont amoureux l'un de l'autre. Ils décident de se marier et il faut donc l'accord de lord Bakefield (nous sommes au début du 20e siècle, les us et coutumes exigent qu'un prétendant aille faire sa demande auprès du père). Mais voilà, la famille Bakefield est une très vieille famille aristocratique anglaise dont un des ancêtres a participé à la conquête de l'Angleterre au côté de Guillaume-le-Conquérant... Isabel Bakefield a même du sang royal de par sa mère... tandis que Simon Dubosc... lui, est issu de roturiers dont un des ancêtres a même reçu des coups de bâtons suite aux ordres donnés par un ancêtre des Bakefield... et, évidemment, cela met entre Simon Dubosc et lord Bakefield un si grand fossé que même les récompenses sportives, la renommée de Simon et les richesses de son père (riche armateur de Dieppe) ne peuvent le combler...
Pourtant lord Bakefield est assez bon joueur et si Simon, en moins de 20 jours, parvient à conquérir l'Angleterre, à recevoir une couronne de laurier tel Hercule en a été couronné, il ne s'opposera nullement à ce mariage entre Isabel et Simon...
Comment Simon va-t-il pouvoir réaliser de telles prouesses ?
Et bien, il ne vous reste plus qu'à lire ce roman :p

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

13 février 2017

Richard Brautigan [La Vengeance de la pelouse] : La Vengeance de la Pelouse

Ah que coucou !

Aujourd'hui nous commençons un nouveau recueil de nouvelles écrites à partir de 1962 jusqu'en 1970 par l'écrivain américain Richard Brautigan. Dans ce recueil il y collecte tous ses souvenirs d'enfances et, de ce fait, commence par nous parler de sa grand-mère...

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Il se souvient de sa grand-mère et de son alambic... il se souvient de Jack, l'aide italien de sa grand-mère... il se souvient du jardin de sa grand-mère qui faisait toute la fierté de son grand-père avant qu'il ne soit enfermé dans un asile d'aliénés et dont Jack se soucie si peu que la beauté du jardin décline... il se souvient aussi du troupeau d'oies et d'une anecdote les concernant (quand sa grand-mère avait cru qu'elles étaient mortes alors qu'elles n'avaient qu'une sacrée gueule de bois ;)... bref, il nous fait ici remonté le temps pour nous retrouver dans l'état américain de Washington d'entre les 2 guerres.

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

11 février 2017

Honoré de Balzac : Le Notaire

Ah que coucou !

En lisant cette nouvelle nous ne pouvons que constater que Balzac montre ici une réelle grande maîtrise de son sujet... nous nous attendons presque à y voir mentionner le nom de Delville comme source ;)... En réalité cette connaissance du milieu que notre Balzac national nous montre ici vient du fait qu'à une époque, pas si éloignée encore de 1839, Balzac a suivi des cours à la faculté de droit (il y a commencé ses études en 1816) et a été clerc quelque temps chez Maître Merville... voici donc, ce qu'on pourrait appeler - mais nous ne le ferons pas, car Balzac n'a laissé aucune certitude - un extrait auto-biographique, dans lequel il explique aussi pourquoi il a abandonné.

accessible à la lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Bonne lecture !

Bisous,
@+
Sab

9 février 2017

Georges Feydeau : La Complainte du Pauv' Propriétaire

Ah que coucou !

1916... la guerre fait rage en France depuis 2 ans. Nombreuses sont les familles françaises (dans le quart nord-est de la France) qui se retrouvent sans-logis, sur les routes de l'exode, fuyant les zones de combats, les zones d'occupation, etc. Nombreux ne récupéreront pas leurs logis, détruits lors des bombardements qu'ils soient ennemis ou alliés... la France souffre... et, en plus de cela, les Français s'appauvrissent...
Le gouvernement demande donc (ce qui est normal) à tout le monde de faire des efforts... parmi ces efforts, le gouvernement décide qu'en ces temps, les propriétaires n'ont pas à faire payer les loyers exorbitants à leurs locataires (les prix de locations ayant plus que doubler en cette période de troubles).

Georges Feydeau se moque ici de tous ces propriétaires qui tentaient de profiter de la situation en louant leurs biens immobiliers à des prix hors-normes :

accessible à lecture / téléchargement en cliquant ici
Format : pdf
Langue : Français

Evidemment nous comprenons tous qu'il est normal de payer un loyer à un propriétaire du moment que celui-ci entretienne le bâtiment dans lequel le logement se trouve et ne fait pas du rafistolage bon marché (quand il accepte de faire quelques travaux d'entretien, nous pensons ici à toutes les victimes de ces vendeurs de sommeil qui sont prêts à entasser 20 personnes dans moins de 15 m2, hélas, ils existent encore de nos jours et continuent à sévir tout en volant les allocations de leurs locataires). Nous comprenons que le propriétaire veut, lui aussi, gagner de l'argent en louant son bien... mais voilà, comme dans tout marché, il faut que les gagnants soient les 2 parties, aussi bien le propriétaire que le locataire. Et là, Feydeau s'attaque ouvertement à ces propriétaires qui veulent profiter de la pénurie de logements pour faire payer des sommes abracadabrantes à ces Français n'ayant plus rien et devant quand-même se loger...

Nous ne pouvons que remercier et applaudir ce propriétaire pour un tel texte ;)... Ben oui... Feydeau était un propriétaire, aussi ;). Comme quoi, contrairement à ce que certain hurle, il y a de bons propriétaires, honnêtes... et une chance pour tous, ils représentent encore la majorité malgré que le gouvernement actuel français ne cesse de les attaquer et de leur mettre des bâtons dans les roues en les surtaxant encore et encore...

Bisous,
@+
Sab